Zoom sur … La chambre noire

La camera obscura fut d’abord utilisée par les peintres pour réaliser des portraits très détaillés et au plus proche de la vision humaine. Par la suite on découvrit de la méthode de fixation des images grâce à un procédé chimique. Cette boite avec son sténopé (un dispositif optique très simple, formé par un minuscule trou) est à l’origine de la photographie.  Je ne vais pas vous faire un cours d’histoire de la photographie mais après plusieurs modifications et inventions nous arrivons à la chambre photographique. La chambre que j’ai eue l’occasion de tester lors d’un Workshop « Architecture à la chambre 4×5 » et une Sinar P2.

De manière générale, une chambre est composée obligatoirement :

  • d’un banc optique qui sert à fixer la chambre sur un pied et permet aux différents éléments de bouger
  • d’un corps avant sur lequel sera fixé l’objectif (et l’obturateur s’il est dissocié de l’objectif)
  • d’un corps arrière sur lequel sera fixé le support de verre dépoli et de châssis
  • d’un soufflet accordéon ou ballon qui relie les deux corps de la chambre

Voici le schéma représentant les différentes parties qui composent une chambre Sinar P2 et la photo d’un châssis porte-film.

Photographier à la chambre est passionnant même si cela peut sembler compliqué. Mon expérience s’est plutôt bien déroulée grâce à l’aide de mon professeur @olivemauffrey et de mes coéquipières @leaponcho et @_charlottefouillet_ ! Premièrement nous avons appris à monter la chambre, après quelques péripéties nous avons fini par réussir. Grâce à @photogobelins nous avons pu investir les anciens locaux de la douane. En visitant, j’ai tout de suite su que je voulais faire des photos au 3ème étage. C’est à ce moment là que je me suis demandée comment j’allais faire pour y monter la chambre : le gros problème étant que cet engin est extrêmement lourd.

J’ai  choisi de mettre un objectif grand angle et on m’a conseillé de mettre un soufflet ballon à la place du soufflet accordéon. Le soufflet ballon a l’avantage de s’aplatir plus que l’accordéon. Il est donc plus adapté pour des objectifs grand angle qui ont besoin d’un très faible tirage (espacement entre les corps de la chambre). Avant de repartir j’ai mis des plans films dans mes châssis. Le châssis porte-film est un boitier étanche à la lumière, il peut accueillir deux films, c’est à dire qu’avec un même châssis nous réalisons deux prises de vue. Pour l’occasion nous avions le droit à quatre plans films négatifs couleur. Pour remplir un châssis, il faut être dans une pièce noire ou utiliser une tente ou des manchons de chargement afin de ne pas exposer les films à la lumière.

J’ai monté la chambre au 3ème étage, non sans mal et je l’ai mise en place. J’ai commencé par cadrer l’image sur le verre dépoli. Petit rappel, l’image est à l’envers car dans une chambre il n’y a pas de miroir pour redresser l’image. Afin de mieux voir l’image qui n’est pas très lumineuse, il faut se mettre sous un voile. Pour connaître les réglages appropriés (vitesse et diaphragme) il faut utiliser un posemètre. C’est un appareil pour mesurer la luminosité d’une scène. Sur le boitier on désigne les ISO imposés par le plan film utilisé, on choisi la vitesse d’exposition et le posemètre nous indique quel diaphragme utiliser. Enfin prête a shooté !  Je monte le châssis dans son emplacement devant le verre dépoli. Surprise l’image a disparu ! Rien d’anormal puisque le châssis coupe la visibilité. J’ouvre le volet du châssis et CLIC, la photo est prise !! La chambre a plusieurs atouts comme les bascules et le décentrement qui servent à redresser les perspectives ou agrandir le plan de netteté. Toutes ces techniques sont complexes mais si j’ai un conseil à vous donner, c’est d’essayer toutes les manettes et regarder sur le verre dépoli ce que cela change. Vous comprendrez mieux ces techniques en testant par vous-même !

La dernière étape de la prise de vue est le développement des plans film. Je l’ai fait réaliser par le laboratoire Processus. Ensuite il faut les scanner et les mettre en positif grâce a un logiciel de retouche. Je vous laisse découvrir le résultat.

2 réflexions sur “Zoom sur … La chambre noire

Laisser un commentaire