SOS faune en détresse

Dans cet article je ne vous présente pas seulement des photos mais toute une installation. Celle-ci a été réalisée en collaboration avec Sandrine Prely dans le cadre d’un workshop.

Le thème du workshop : faune fragile, était en relation avec une exposition qui se déroulait à la Fondation Cartier. « Le grand Orchestre des Animaux » Elle est basée sur l’œuvre musicale de Bernie Krause qui a enregistré des milliers de bruits de la nature. Elle regroupe autour de cette bande son des artistes du monde entier qui se penchent sur la menace de plus en plus grande qui pèse sur le monde animal. Les univers sonore et visuel se mêlent pour nous sensibiliser à cette cause en nous montrant sa beauté afin que nous souhaitions la conserver le plus longtemps possible.

Notre but était de montrer la fragilité du monde qui nous entoure pour sensibiliser le spectateur. Nous avons choisi de créer des boîtes qui permettaient de faire interagir l’homme et l’animal au travers de notre installation. Pour cela nous avons utilisé un dispositif simple composé de deux photos dont la première était mobile.

La première était donc une photo de matière animale attirante. Elle est imprimée sur calque et éclairée par des lumières en arrière. C’est une photo très nette et on peut facilement deviner à quel animal la matière appartient.

La photo à l’intérieur de la boite représente l’animal à qui appartient la matière. Grâce à différents procédés photographiques (flou de bouger, surexposition, sous-exposition, pomping …) l’animal semble disparaître.

Le but de notre travail était de montrer, par cette interaction physique avec la boîte, que c’est l’action de l’homme qui fait disparaître les animaux.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire