« Mali Twist » – Malick Sidibé

Entrée de l’exposition – Agnes Dahan Studio

L’exposition « Mali Twist » est un hommage à l’artiste Malick Sidibé décédé l’année dernière. Elle a une résonance toute particulière puisqu’elle a lieu exactement 25 ans après sa première exposition a la fondation. Malick Sidibé est un photographe portraitiste malien reconnu dans le monde entier pour ses photos de la jeunesse bamakoise. Il commence sa carrière auprès de Gérard Guillat-Guignard dans son studio Photo Service en 1955 puis, 7 ans plus tard, il choisi d’ouvrir son propre studio a Bamako.

L’exposition se déroule à la Fondation Cartier et regroupe environ 300 photos emblématiques, dont la plupart sont des tirages originaux faits par Malick Sidibé. Dans la première salle, on trouve principalement des photos-reportages des soirées de jeunes bamakois. Ces clichés rendent compte de l’insouciance et de la liberté ressentie suite à l’indépendance du pays. Au milieu de cette pièce se trouve une petite salle dans laquelle on peut découvrir comment Malick Sidibé présentait ses tirages pour les vendre. Il utilisait des pochettes cartonnées pour présenter ses photos en petit format lors des soirées.

La suite de la visite se déroule au sous-sol. On y découvre des photos de studio avec le décor et les accessoires qui ont rendu Malick Sidibé célèbre. Grâce à ces deux éléments les personnes venues se faire photographier se sentaient plus à l’aise. A cet étage on trouve également une salle de projection où l’on peut voir une vidéo avec des extraits d’interview du photographe.

Dans la dernière pièce, un objet inhabituel attire l’œil : un appareil photo géant, sculpté dans du bois. C’est la Fondation Cartier qui a commandé cette œuvre à Paa Joe car il représente l’appareil photo que Malick Sidibé utilisait le plus souvent. Le choix du bois n’est pas anodin puisque cette sculpture est en fait … un cercueil ! Au Ghana les personnes sont enterrées dans un cercueil représentant leur métier et Paa Joe est un artiste dans ce domaine. La Fondation a donc souhaité faire un petit clin d’œil pour cet hommage. La dernière particularité de cette salle est une reconstitution du studio du photographe, avec les accessoires associés, où les visiteurs peuvent se prendre en photo à la manière de Malick Sidibé.

Cette exposition était vraiment très enrichissante car elle permet de vraiment comprendre Malick Sidibé et sa manière de travailler. Le fait de toujours garder le même décor et les mêmes accessoires pourrait sembler redondant et plat mais les personnes photographiées dégagent toutes une impression distincte ce qui rend les tirages uniques. Les extraits d’interview apportent vraiment un plus pour découvrir la personnalité du photographe et permettent de rentrer en dialogue avec lui.

Laisser un commentaire