Mon avis sur… la foire de Bièvres

Vous connaissez maintenant ma passion pour tester les vieux appareils photo, eh bien figurez-vous que je n’ai pas fini d’apporter de nouveaux éléments à la catégorie Zoom sur… les appareils argentiques !

Pour retourner aux origines, cette envie m’est venue lors de ma première visite à Bièvres. Le week-end dernier j’y suis retournée et j’ai encore fait des folies ! Pour votre plus grand bonheur n’est-ce pas ? ^^

Tous les ans, le premier week-end de juin, se tient la Foire internationale de la photo à Bièvres. Cette foire est un grand marché de la photographie argentique qui existe depuis depuis 56 ans. On y trouve différentes activités, des conférences, des animations, des expositions et même des concours. Personnellement je n’y suis allée qu’à 4 reprises et je n’ai jamais eu l’occasion de faire autre chose que le marché. Une journée ce n’est pas suffisant ! Les pôles qui m’intéressent le plus sont le marché de l’occasion et des antiquités photographiques ainsi que le marché des artistes. Il y a également un marché du neuf et des services.

La foire se présente sous forme d’une brocante, les exposants viennent de partout même si la plupart des vendeurs sont des réguliers. Pendant un week-end des passionnés, des curieux et des connaisseurs se retrouvent dans cette ville transformée pour l’occasion. Je vous déconseille d’ailleurs d’y aller en voiture, sauf si vous connaissez les lieux et n’avez pas peur des petites ruelles ! Le plus simple est encore d’y aller en RER C, si vous ne comptez pas revenir trop chargé…

Il est important de bien se préparer avant de partir, car s’il y a de beaux objets et des prix cassés, il faut faire attention à ne pas acheter un boitier plus cher que ce qu’il ne vaut ou un boitier défectueux.

Quelques conseils pour bien se préparer

1. Avant le grand jour, repérez plusieurs boitiers qui vous intéressent sur Internet, YouTube, Insta… Lors de vos recherches, essayez de trouver les notices d’utilisation, car plus vous connaissez un appareil mieux vous pourrez vérifier si celui que vous avez entre les mains fonctionne une fois sur place. N’hésitez pas à tenir un petit carnet de notes sur chaque modèle avec par exemple les pellicules compatibles, s’il fonctionne à piles (et lesquelles), et surtout la fourchette de prix de sa valeur en ligne.

2. La veille du départ, préparez un petit sac avec des piles de toute sorte, et notamment celles qui vous permettront de tester les boîtiers que vous avez précédemment repérés. Mettez-y également une pellicule 120 et une 135. Elles vous serviront à tester la manivelle d’armement. Elles vous permettront aussi de vérifier que le boîtier qui se trouve entre vos mains nécessite des pellicules toujours disponibles.

3. Le jour J, prévoyez du liquide pour payer (et une somme conséquente pour éviter les déceptions) car la carte bleue n’est acceptée nulle part dans la foire de Bièvres !

4. Enfilez votre tenue de combat : des chaussures dans lesquelles vous êtes à l’aise car on marche beaucoup et le sol est inégal, un grand sac pour mettre vos trouvailles et de la crème solaire. C’est toujours a Bièvres que je prends mon premier coup de soleil de l’été !

Vous voilà prêt pour dénicher des trésors à la Foire internationale de la photo de Bièvres !

Une fois sur place, comment vérifier qu’un boîtier fonctionne ?

1. Examiner son aspect extérieur (rouille, bosse, etc.). Cela peut vous donner un indice sur son état de conservation et donc de fonctionnement.

2. Armer et déclencher. Si une résistance survient, que le boitier ne déclenche pas, essayez de varier la vitesse de prise de vue. En vieillissant certains boitiers ne marchent plus très bien dans les vitesses basses. Vous pouvez également essayer d’armer et de déclencher pour vous assurer que le rideau s’ouvre et se ferme correctement.

3. Ouvrir l’emplacement à pellicule. En général elle s’ouvre tirant sur la molette de rembobinage ou sur le côté du boîtier. Assurez-vous que les picots qui font avancer la pellicule ne soient pas cassés.

4. Assurez-vous que l’objectif est en bon état : qu’il n’y ait pas de champignons et que le diaphragme fonctionne correctement. Pour cela il suffit de tourner la bague des diaph et de regarder dans l’objectif si celui si varie correctement.

5. Si vous ne connaissez pas le fonctionnement d’un appareil, n’hésitez pas à demander au vendeur ! Il se fera une joie de vous parler de son matériel. Comme je l’ai mentionné en début d’article, c’est un lieu de rencontre entre passionnés, alors vous pouvez sans crainte demander conseil aux personnes autour de vous. Ils vous donneront parfois même leur avis sans que vous ayez besoin de le demander !

Mes trouvailles du week-end

Cette année je me suis rendue à la foire de Bièvres dans l’idée de trouver un Olympus Pen EE et des bobines pour pellicules 620. J’y suis allée avec des amies également passionnées (Par les yeux de la coccinelle) en fin de matinée le dimanche. Après un tour de repérage peu concluant, nous avons déambulé en regardant tout ce qu’il y avait et sans se focaliser sur nos listes d’achat. Et cette fois-ci nous avons trouvé bien plus que nos attentes ! Finalement, voici mes achats lors de cette Foire internationale de la photo de Bièvres :

  • une sacoche Polaroid en cuir
  • une cellule photo (pour savoir ce que c’est : zoom sur… la cellule photographique)
  • une bobine pour pellicule 620 (que je vais pouvoir utiliser avec mon brownie junior six-20)
  • un Olympus Pen EE
  • un Agfa ISO Pak CI
  • un Agfa Parat I
  • un Agfa Silette LK
  • un Hanimex 35 SE

Vous découvrirez bientôt ces petits bijoux dans la catégorie Zoom sur… les appareils argentiques !

2 réflexions sur “Mon avis sur… la foire de Bièvres

  1. Ping : My Homepage

Laisser un commentaire