Au fil de la laine en Toscane

Ça y est, en septembre je débute ma dernière année à Gobelins – l’école de l’image. Durant ces deux dernières années j’ai, grâce à l’école, pu participer à plusieurs projets extérieurs. Pour ce dernier voyage nous nous rendons en Toscane afin de réaliser un double projet !

Pour ce voyage nous sommes, comme pour le workshop à Villemer, partis à 10 : 5 étudiants de 1ère année et 5 de 2ème année. C’est Hervé Bialé, notre professeur de retouche, qui a organisé ce séjour. Il avait un contact au sein de l’entreprise Fili di lana et nous a donc proposé de travailler en collaboration avec eux pour leur fournir des photos de leurs produits. Fili di lana est une société qui fabrique des foulards, des étoles, des chapeaux, des gants, des ponchos etc. le tout entièrement made in Italy. 

Durant ce voyage je souhaitais réaliser en plus des photos des produits, un mini film avec des plans en noir et blanc dans l’usine et des plans en couleur avec les foulards flottant au vent dans les paysages toscans pour promouvoir le made in Italy. Je devais également réaliser, comme les autres élèves de 2ème année présents, une série d’images pouvant être utilisées dans le cadre du workshop “risographie”, organisé en parallèle de ce voyage. 

Dès notre arrivée, après un bon plat de pâtes à la carbonara préparé par nos hôtes, nous sommes allés découvrir l’usine et les produits de la marque. Puis nous sommes partis nous balader dans le village où nous logions. Des paysages magnifiques se dressaient devant nous. Nous en avons donc profité pour faire quelques photos à l’argentique. Voici quelques photos backstage.

Charlotte souhaitait s’essayer à la photographie de nuit. Je l’ai donc assistée dans ses expériences et j’en ai profité pour faire quelques tests également. Voici le résultat :

Les jours qui ont suivi, nous avons visité les villages des alentours. Nous en avons profité pour faire des photos pour le workshop “risographie”. Le thème de celui ci était “architecture fantasmée et paysage urbain”. Lors de la prise de vue, il fallait penser à prendre en compte le fait que ces photos seraient imprimées en risographie. C’est-à-dire imprimées en 2 ou 3 couches colorées seulement. Pas d’inquiétude si vous ne voyez pas de quoi je parle, je vous ferai un petit article sur le sujet pour la photo technique de septembre ! 

Dans un premier temps, je souhaitais réaliser des photos d’objets ou de lieux sacrés mais cela ne m’a pas enthousiasmé très longtemps. J’ai donc photographié à l’argentique des paysages urbains et végétaux que je pourrais associer ensemble pour le rendu. 

Après quelques jours à se balader, il était temps de rentrer dans le vif du sujet. Nous avions un après-midi pour déambuler dans l’usine afin de réaliser toutes les images que nous souhaitions. J’ai donc pris mon Steadicam (un système stabilisateur de prise de vues portatif) et le Sony alpha 7R de l’école et je me suis mise au travail.

Le lendemain j’ai filmé les foulards dans les paysages toscans et la maison, typique, que nous occupions.

Après ce périple nous avons enchaîné avec le workshop “risographie” puis j’ai réalisé un stage, je n’ai donc pas eu le temps de finir de monter le film mais je vous le dévoilerai fin août !

Hervé nous avait organisé quelques rencontres durant ce voyage, dont la première avec la scuola de la fondazione Studio Marangoni di Firenze. Avec les élèves de cette école, nous avons fait un échange sur des lectures de portfolios pour comparer nos travaux et s’enrichir mutuellement. Nous avons également rencontré un architecte italien du nom de Franco Vannini, qui nous a fait un petit cours sur l’histoire de l’art en Italie.

Merci à Hervé et Elisabetta, nos organisateur et hôte de ce voyage mais surtout nos papa et maman de ce séjour. Merci également à l’équipe de Fili di lana qui nous a ouvert les portes de son usine et prêté ses produits. 

Pour finir, merci à mes super acolytes de voyage Eugénie, Charlotte, Marjory et Lucie notre super pilote !

Retour au sommaire

3 réflexions sur “Au fil de la laine en Toscane

Laisser un commentaire