Célébrons l’argentique !

Aujourd’hui, le jeudi 12 avril 2018, c’est la journée mondiale de la photographie argentique !

Une bonne excuse pour vous faire partager mon amour pour cette merveille technologique 🙂

L’argentique c’est toute une histoire, c’est même l’Histoire de la photographie ! Le principe de la chambre noire était connu déjà sous l’Antiquité mais c’est Daguerre qui donna la plus grande visibilité à cette technique photographique. L’appareil argentique avec des films souples voit le jour en 1884 et permet de petites photos d’identité en noir et blanc. La photo couleur apparait une vingtaine d’année plus tard avec le brevet des frères Lumière et est popularisée par une action de l’entreprise Kodak. « Vous pressez le bouton, nous faisons le reste » pouvait-on lire sur les affiches offrant un appareil photo gratuit !

Sans vous faire un long descriptif sur la méthode argentique, je voulais vous faire part du bonheur que je ressens en shootant avec de vieux boitiers. L’avantage et l’inconvénient de l’argentique est qu’on ne peut pas voir ce qu’on vient de prendre ! Cela implique de bien réfléchir à la composition, de se pencher sur les réglages qui sont spécifiques à chaque appareil et de bien se concentrer pendant la prise de vue. Il faut ensuite développer les négatifs pour enfin avoir un résultat. Tout cela demande beaucoup de temps et d’investissement, ce qui, à l’inverse du numérique, dissuade de prendre tout et n’importe quoi. C’est selon moi un procédé qui gagne a être connu et c’est surtout un savoir-faire à faire perdurer.

Et puis on ne peut contester que les vieilles photos sur papier ont aussi un certain charme. De plus le papier argentique dure beaucoup plus longtemps que tout ce qui existe aujourd’hui.

La bonne nouvelle c’est que de nos jours les vieux appareils ne coûtent quasiment rien puisqu’ils sont considérés comme des vieilleries inutilisables. Or certains boitiers ayant un déclencheur mécanique, ils sont presque immortels ! Personnellement j’adore acheter des « antiquités » pour voir si elles fonctionnent, les réparer si besoin et tenter de les apprivoiser. Vous pouvez d’ailleurs découvrir mes expériences avec eux dans la rubrique « Zoom sur » (sous-catégorie « les appareils argentiques« ).

Par ailleurs ce mode de photographie revient en force actuellement puisque la mode est au vintage. On voit fleurir un nombre impressionnant d’appareils numériques au look argentique et même une méthode néo-argentique ! On pourra citer par exemple les derniers Lomography ou encore les Instax Mini permettant de retrouver le style instantané des Polaroïd.

Pour fêter cette journée mondiale je me suis achetée deux « petits » appareils instantanés de chez Kodak : le Ek2 et le Colorburst 100. Ils ont tous les deux un design un peu particulier qui m’a fait craqué !

Le mot de la fin : vive l’argentique 😀

De gauche à droite : le kodak Ek2, le kodak colorburst 100, le lomography diana f+, le voightlander brillant et le dacora dignette

Laisser un commentaire